Interview de David DOAT – Projet Éthique et Transhumanisme

https://en.wikipedia.org/wiki/Open_Bionics Transhumanisme Interview

Grâce au soutien financier de la Fondation, chaque jour, les projets de l’université se développent et répondent à leurs objectifs.

Ce mois-ci, nous nous sommes penchés sur le transhumanisme. Le transhumanisme est un courant de pensée qui affirme que l’Homme peut être augmenté grâce à la technique, de façon à être plus fort, plus rapide ou plus intelligent. Découvrez le projet ici.

L’extension de l’Homme et l’hybridation prend une dimension nouvelle avec l’essor des nouvelles technologies. Les lunettes Google nous donne accès à une réalité « augmentée ». Les technologies pharmacologiques nous promettent de doper nos performances. Des prothèses permettent d’accroitre les performances sportives d’athlètes handicapés. L’humain est-il voué à se fondre dans la technique ?

Interview de David DOAT, docteur en philosophie et directeur de l’Observatoire prospectif de recherche sur l’éthique et le transhumanisme.

A 32 ans, David Doat est un homme passionné. De formation littéraire, il est aujourd’hui à la tête de l’observatoire prospectif de recherche sur le transhumanisme au sein de l’Université Catholique de Lille. Il est l’auteur d’une thèse sur les thèmes de la vulnérabilité du soin et du handicap : Pourquoi les sociétés humaines prennent-elles soin de leurs membres infirmes, et pourquoi doivent-elles le faire ?

« Pourquoi les sociétés s’efforcent à intégrer les personnes en situation de handicap ? » C’est avec cette question, interpellante, que notre entretien débute. Cette question, c’est David qui se la pose et c’est grâce à sa volonté entre autres que la recherche sur le transhumanisme avance au sein de l’Université Catholique.

Une équipe en action

« Les équipes de recherche de l’Université ont en commun une préoccupation anthropologue : l’humain et son inscription dans la société contemporaine et dans son environnement » nous explique-t-il. La recherche transhumaniste s’intéresse à la « place de la vulnérabilité dans le vivre humain » et s’attaque aux enjeux de cette « vulnérabilité ».

Hébergé au sein du département ETHICS (Ethics on Transhumanism, Human Interactions, Care and Society), avec l’Anthropo-Lab, l’Observatoire prospectif fait partie intégrante des pôles de recherches de l’Université Catholique de Lille. Ce département est labellisé « Equipe d’Accueil » n°7446 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Un projet soutenu

Un groupe de recherche pluridisciplinaire (philosophes, économistes, enseignants en théologie, …) a pu être créé grâce à l’aide de la Fondation de la Catho de Lille et de partenaires dont le groupe 3SI. Des séminaires sont mis en place chaque mois depuis Janvier 2016. Différents sujets ont déjà été abordés tels que « l’histoire du transhumanisme », « la robotisation et le développement des technologies autonomes », « l’intelligence artificielle » ou le « droit transhumaniste ».

C’est grâce à ces soutiens que David structure la chaire en approfondissant le « travail de recherche fondamentale et universitaire » tout en proposant des évènements ouverts aux acteurs économiques.

Un projet construit

On ressent une vraie volonté chez le chercheur de passer à la vitesse supérieure afin d’approfondir cette question et de partager les résultats. Et les objectifs sont déjà fixés tels que « l’étude des questions de société d’ordres anthropologique, socioéconomique, éthique, philosophique et religieuse soulevées par le transhumanisme » ou le « développement d’une expertise juridique et éthique sur les problématiques liées à l’usage des technologies autonomes » En parallèle, l’universitaire donne de l’importance à la création d’un « écosystème innovant favorisant les rencontres et le partage d’informations sur les questions soulevées ».

Grâce à ce travail de recherche mis en route, la chaire produit des livrables et des activités tels que des « séminaires et journées d’études », des « colloques »,  « rapports » et « publications ».

Envie de participer aux prochains séminaires ? N’hésitez pas à nous contacter.

^
X