Actualités

ZAC – Une start-up incubée à l’Université Catholique de Lille

En France 71% des français portent des lunettes. Pour ces 71% ce sont 100 millions de montures d’anciennes lunettes inutilisées qui traînent dans les tiroirs.

Tel est le constat de la jeune start-up ZAC, incubée en 2018 à l’Université Catholique de Lille.

Ophélie Vanbrem, ancienne étudiante de l’Université Catholique de Lille a décidé de se lancer dans le recyclage et le reconditionnement des anciennes montures. Elle propose avec ZAC une solution intéressante et originale qui permet de réduire son empreinte environnementale. Cela en utilisant d’anciennes montures de lunettes.

Comment fonctionne ZAC ?

ZAC organise des collectes de montures inutilisées les universités, des centres commerciaux, des hôpitaux, des entreprises, des banques… En échange de leurs anciennes montures les participants reçoivent un bon d’achat. Le bon d’achat leur permet de commander de nouvelles montures sur le site de ZAC.

ZAC collecte les paires, les tries et les emmènes dans un atelier. L’entreprise les répare et les reconditionne pour être comme neuves. Les lunettes sont ensuite stockées en attendant de trouver un nouveau possesseur.
Les clients peuvent alors choisir de nouvelles paires parmi des lunettes de toutes sortes sur le site internet. On peut commander jusqu’à 5 paires d’un coup, les essayer et renvoyer celles qui ne conviennent pas.

boite de récupération de lunettes ZAC, dans l'Université Catholique de Lille

La start-up n’en est qu’à son lancement mais possède déjà une bonne base de lunettes reconditionnées, 800 selon les derniers chiffres. ZAC veut proposer un très large choix de modèles. Les clients ont accès à des lunettes de qualité à un petit prix.

La mission de ZAC ?

ZAC aide les habitants des pays en voie de développement qui n’ont pas accès aux corrections visuelles en leur envoyant des lunettes. La start-up expédie certaines paires aux quatre coins du monde.

Il est possible de choisir ses montures indépendamment de ses verres de correction. Tout comme il est possible de donner ses montures de lunettes sans ses verres.

L’engagement étudiant

Des boîtes de récupérations de montures ZAC sont placées dans les universités. Cela permet de faciliter la collecte et d’engager les étudiants dans une démarche de réduction d’empreinte écologique, . L’Université Catholique de Lille compte 9 boîtes de récupération de lunettes.

Nous souhaitons bonne chance à cette jeune entreprise qui agit de façon concrète pour les autres et pour l’environnement !

LIRE LA SUITE >

Campus Market

L’idée part d’un constat écologique et social au sein du quartier du Campus de l’Université Catholique de Lille.

Chaque année, alors que de nombreux étudiants terminent leurs études et quittent le campus de l’Université et du quartier, un nombre important de nouveaux étudiants arrive sur le campus…

Souvent, les étudiants qui partent n’ont pas la possibilité de repartir avec leurs meubles. Parfois, faute de meilleure solution, les étudiants sur le départ laissent leur meubles dans la rue. Ce qui crée des dépôts sauvages lors des déménagement. Il peut y avoir jusqu’à 160 dépôts sauvages par an, ce qui crée le mécontentement des habitants du quartier. Ces meubles, abandonnés, se retrouvent généralement jetés.

A contrario, les arrivant doivent se loger et trouver des meubles. Il n’est pas toujours évident de meubler son appartement à moindres coûts, et encore moins dans les magasins de la ville. Pas facile, non plus, de transporter ces nouveaux meubles.

Comment ça marche ?

Campus Market propose alors de récupérer les meubles des étudiants qui partent du Campus. Cela pour ensuite les revendre à bas prix aux nouveaux arrivants. Les membres de l’association vont au domicile des étudiants. Aidés de vélos, ils tirent des chariots et récupèrent les meubles. L’achat continuel de nouveaux meubles aboutit à une empreinte environnementale élevée, à cause de la fabrication, la vente et le transport des meubles. Cette solution permet de baisser considérablement l’empreinte environnementale des étudiants.

Ils sont motivés par la lutte contre le gaspillage et la surconsommation et espèrent avoir un impact. L’idée a un très grand potentiel, il est possible de la mettre en place dans tous les campus à travers la France. 10% des ventes de meubles de Campus Market sont reversées aux planteurs d’arbres volontaires des Hauts-De-France.

Découvrez la vidéo de présentation de Campus Market, coup de cœur de l’année 2018 dans les projets FIE.

LIRE LA SUITE >
Association la collecte de l'université catholique de lille

Témoignage d’un membre de l’association “La Collecte”

En quoi consiste votre engagement concrètement ?

Notre engagement premier consiste à aider les SDF de Lille grâce à la récupération de don de vêtements ou d’alimentation auprès des étudiants de notre campus. Notre axe fondateur c’est la volonté d’aider localement les gens dans le besoin par le soutien des étudiants lillois.

On organise une fois par mois une collecte directement chez les étudiants pour ensuite coordonner une maraude afin de redistribuer les donations. Ce qui n’a pas pu être redistribué dans la rue est transmis à d’autres associations qui seront plus à même de le faire dans leurs points relais.

Tout au long de notre démarche nous essayons d’avoir le minimum d’impact environnemental, on réalise toutes nos collectes et maraudes à pied ou en vélo et notre communication se fait sans papier. Nous mettons le respect de l’humain et de l’environnement au cœur de notre projet.

Nous nourrissons aussi l’idée d’étendre la Collecte dans d’autres écoles. La création d’un véritable réseau permettra à la Collecte d’imaginer encore plus d’idée et d’avoir de plus en plus d’impact sur le terrain.

Qu’est-ce qu’il vous apporte à votre entourage ?

Cette association apporte et porte une vision du monde plus humain en commençant tout d’abord à notre échelle. J’aime la politique des petits pas, ou des petites rivières. Un peu de réconfort et de chaleur pour les SDF, de la sensibilisation et de la participation pour les étudiants.

Des rencontres avec pleins d’autres associations et des participation a de plus en plus de nouveaux projets passionnants, l’effet boule de neige est incroyable.

Une super dynamique de vie qui nous sort de notre cocon pour aller à la rencontre de l’autre dans sa différence et dans sa vulnérabilité.  On se sent utile. Lors de chaque maraude ou collecte, de nouvelles rencontres, de nouvelles histoires. La satisfaction de créer un projet qui a un impact positif. Une équipe incroyable pour développer le projet et la participation toujours plus grande d’étudiants bénévoles qui permettent à la Collecte de pousser toujours plus haut.

En découvrir + sur l’investissement associatif des étudiants

LIRE LA SUITE >
Versipieren partenaire Fondation de la Catho

VERSPIEREN renouvelle son partenariat

La société VERSPIEREN, grand courtier en assurance, accorde, à nouveau, sa confiance à la Fondation de la Catho. Cela en soutenant l’ensemble des projets de la campagne “Osons l’espérance”. Un partenariat, depuis 2015, qui se prolonge.

Mardi 30 avril 2019: signature de la convention par Mr François LEDUC, Directeur général délégué de Verspieren et Mme Thérèse Lebrun, Directrice déléguée de la Catho de Lille. Et en présence de Mme Raphaële SOLEIL de la Fondation de la Catho et Mr Yoann Cailliez, Directeur administratif et financier de la société.

A propos de Verspieren:

De la création d’un cabinet à Roubaix en 1880, à un développement national, puis international. Verspieren inscrit 135 ans d’expansion dans le courtage d’assurances. En 2014, le Groupe affiche un chiffre d’affaires de 325 millions d’euros avec plus de 2 000 collaborateurs. Verspieren est un groupe à capitaux 100 % familiaux et se positionne comme le 1er courtier d’assurances à capital familial du marché français.

VERSPIEREN, plus, qu’un groupe, est une famille d’entreprises qui se caractérise quelles que soient ses activités par des valeurs fortes.

A propos de la Fondation de la Catho :

La Fondation de la Catho participe au financement de nombreux projets dont certains portent sur des chaires de recherche et d’enseignement. Ces chaires constituent des lieux d’échanges et de réflexions entre différentes parties prenantes. Elles visent aussi à développer l’excellence dans l’enseignement, la recherche sur des thématiques innovantes et sur les enjeux à venir.

Découvrez l’ensemble des projets soutenus sur notre site internet. A ce jour, plus de 40 entreprises nous accompagnent dans le financement de projets.

DÉCOUVREZ 5 BONNES RAISONS DE NOUS SOUTENIR

LIRE LA SUITE >
rénovation chapelle université catholique de Lille, nouveau vitrail

Rénovation de la Chapelle

Un lieu historique au service des étudiants

En 1913 débute la construction de la chapelle au cœur de l’Université Catholique de Lille. Alors toute nouvelle, elle s’achève en 1922. Lieu culturel mais aussi lieu d’examen, la chapelle se place au cœur de la vie du campus. Ses vitraux portent l’empreinte du savoir faire des meilleurs maître verriers lillois de l’époque. Ils soutiennent les valeurs éducatives de la Catho et offrent aux étudiant une source d’inspiration propice à trouver le sens.

Un grand projet de restauration et de modernisation au sein de la Catho.

COÛTS ESTIMÉS de la réalisation du vitrail de la rosace nord-est du transept : 156 000€

PLANNING : début des travaux estimé à l’été 2019 si l’objectif de collecte est atteint;

Ce vitrail c’est l’Université du 21ème siècle. Le rôle d’un vitrail c’est de parler, de saisir par sa grandeur, de ravir, d’éblouir, de provoquer et d’interpeller sur le sens de sa propre existence. Les étudiants aspirent à ce que leur vie ait un impact sur le monde. Ce vitrail les interpelle.


Père Luc Dubrulle, en charge du projet.

Nature des travaux

RÉALISATION ET INSTALLATION du vitrail en co-création entre l’artiste et un atelier travaillant dans les règles de l’Art avec des matériaux rares : verres antiques soufflés à la bouche offrant une grande richesse de nuances, plombs et sertissages de fabrication française…

L’ARTISTE VERRIÈRE : Alexandra Giès.
Récompensée du titre Meilleur ouvrier de France en tant que peintre sur verre restaurateur en 2000, a participé à la création et à la restauration de vitraux dans différents édifices de la région.

Le nouveau vitrail fera face à la « Rosace des Fondateurs » retraçant l’histoire des fondations et des fondateurs de l’Université. Avenir, re-création, monde de réseaux, échanges, liberté, dialogues, ouverture, infini, reconnexion avec le vivant… A travers ces thèmes des nouvelles technologies et du développement durable, l’Université marque aussi sa volonté d’ouverture sur le XXIe siècle, entre tradition et modernité.

Signification vitrail chapelle, université catholique de lille

Découvrir la campagne de collecte de la rénovation du vitrail.

donation fondation la catho de lille
LIRE LA SUITE >
^
X