Chaire communication citoyenne et médias

Chaire communication citoyenne et médias

« Comprendre la formation des opinions sur le web et leur impact sur les choix effectifs des consommateurs »

LES ENJEUX DE LA CHAIRE COMMUNICATION CITOYENNE ET MEDIAS :

Les citoyens, tour à tour consommateurs, électeurs et acteurs d’un monde en mutation, fondent leurs choix en fonction de leur perception de leur environnement économique, politique et social. Dans ce contexte d’ignorance relative des individus, la communication d’une entreprise vis-à-vis de ses clients et de ses clients potentiels vise à leur fournir des informations sur ses produits, dans la perspective qu’ils les consomment davantage, plus fréquemment ou durablement. Cette information, naturellement parcellaire, ne porte que sur les vertus que les entreprises cherchent à mettre en exergue ; elles sont donc biaisées. Le consommateur peut la compléter de trois manières :

  • via sa propre expérience, en prenant le risque de consommer le bien ou le service
  • via l’expertise des pairs, qui ont consommé le produit ou le prétendent
  • via l’information véhiculée par certains experts

Le rôle joué par les réseaux sociaux, les intermédiaires et experts, ou encore les institutions privées et publiques de certification est ainsi hypertrophié. L’émergence de ces différentes sources d’information, favorisée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication, caractérise l’essor de nouvelles formes de communication citoyenne et de communication institutionnelle et politique.

La communication dite citoyenne est relative aux phénomènes qui expliquent le mode de communication des citoyens, activistes et experts du secteur privé, en concurrence et en complément à la communication « classique » des entreprises : pour renforcer les qualités d’un produit ou au contraire pour le discréditer. La communication institutionnelle concerne la façon dont le monde politique et différentes institutions peuvent affecter les croyances et opinions des citoyens, et par extension faciliter l’adoption de certaines réglementations.

Sur un plan strictement scientifique, l’objectif global du projet est de répondre à ces interrogations. Les travaux de recherche engagés, théoriques et empiriques, visent à expliquer l’émergence, la transmission et la survie d’une opinion dans la société. Le projet de recherche présente ainsi l’avantage d’intéresser les décideurs publics aussi bien que les entreprises, dont les propres enjeux de communication sont confrontés à ces phénomènes.

Les mutations économiques et sociétales profondes que connaît notre monde interrogent. Le programme de recherche présenté dans ce projet vise à améliorer notre connaissance des modes de communication et des relations et réseaux sociaux dans cet environnement changeant.

OBJECTIFS DE VOTRE DON :

  • Permettre le financement de trois thèses
  • Permettre le développement de l’offre de Masters ISTC
  • Permettre la promotion d’un outil permettant de mesurer la notoriété/réputation d’une entreprise ou institution.

PORTEUR DU PROJET :

Nicolas Vaillant,
Vice-Recteur et Vice-Président de l’Université Catholique de Lille,
en charge de la recherche
nicolas.vaillant@univ-catholille.fr

^
X